Métier

Tendance, comment les clean labels prennent-ils de l’ampleur dans l’agroalimentaire ?


27 décembre 2018

Comme la mode, l’agroalimentaire a ses tendances. Elles vont, viennent et parfois certaines s’installent. C’est ce que les clean labels semblent faire. Depuis quelques années, ce terme met le monde de la fabrication de produits en ébullition. On vous dit pourquoi.

Qu’est-ce que le clean label ?

Liste d’ingrédients réduite et 100% naturels, le clean label est surtout une façon de penser, dans l’air du temps, la fabrication d’un produit alimentaire. L’idée est de mettre le paquet sur ses caractères naturels, sains et authentiques. Pour un plat préparé par exemple, ça commence au niveau de la recette. Le principe, faire « sans » : sans additif, sans conservateur, sans exhausteur de goût et sans colorant, bye bye tout ce qui est artificiel.
Ça se poursuit en limitant au maximum la composition du plat. Pour être clean label, il faut élaborer avec un nombre d’ingrédients réduit le plus possible. Cette liste doit être aussi compréhensible de tous.
Enfin, cette démarche atteint le summum quand le fabricant utilise des matières premières durables, avec des engagements sociaux ou encore éthiques.

L’industrie et les clean labels

Une mission impossible à réaliser pour des industriels ? Faux. Même les géants avancent sur ce terrain au même titre que des entreprises artisanales, les PME de l’agroalimentaire.
Ils revoient aussi leurs sélections de matières premières naturelles et d’arômes. Ils se tournent parfois vers d’autres fournisseurs et producteurs lancés dans cette démarche.
On le remarque dans les rayons de supermarchés. Les marques sont plus nombreuses à mettre en avant les produits « sans ». Les enseignes comme Intermarché, ou plus récemment Carrefour, font savoir qu’elles retirent des ingrédients chimiques de leurs marchandises. C’est même pour elles un levier de communication intéressant et qui plait aux consommateurs.

Pourquoi ça existe ?

Les démarches de clean labels ne viennent pas de nulle part. Elles suivent les attentes des consommateurs. Leurs questions, leurs inquiétudes, leurs envies sont prises en compte. Depuis quelques années, les études d’opinion sur l’alimentation disent la même chose. A savoir : les foyers veulent manger des produits sains, authentiques, dans lesquels ils peuvent avoir confiance. Ils demandent des garanties en matière de sécurité alimentaire. Ils veulent surtout comprendre ce qu’ils ont dans l’assiette. Les clean labels posent des éléments de réponses.

Les clean labels accessibles

A table ! La palette de produits clean labels est de plus en plus importante. Aujourd’hui, toutes sortes de produits le sont : plats préparés, sauces, charcuteries, purées, yaourts, compotes. A priori, ça n’est pas prêt de s’arrêter.

Les métiers de la fabrication des aliments vous intéressent, découvrez-les sur www.alimetiers.com.