Formation

Récap’ du Mondial des Métiers de Lyon, l’agroalimentaire y a joué collectif !


13 février 2019

Ambiance de stade à l’Eurexpo de Lyon, du 7 au 10 février 2019 ! Alimétiers y est allé informer des lycéens au Mondial des Métiers. On y a joué collectif avec des partenaires locaux. Autant de co-équipiers, tous des N°10, vers qui se tourner pour se lancer en apprentissage dans l’alimentaire en Auvergne Rhône-Alpes. Retour sur la composition de l’équipe.

En pointe sur l’alimentaire régional, l’ARIA

S’il y a bien une structure qui connaît les spécificités du secteur en Auvergne Rhône-Alpes, c’est elle. On s’y renseigne. L’ARIA rassemble de nombreux acteurs de l’agroalimentaire. Fabricants, distributeurs, producteurs, agriculteurs, vin, charcuterie, lait… tous types d’entreprises en font partie.

L’ARIA les accompagne à s’améliorer sans cesse. Ça passe, par exemple, par un programme intitulé « Industrie du futur ». Il permet aux professionnels d’être toujours connectés avec les attentes des consommateurs et avec l’époque. Pourquoi ? Pour faire les bons progrès.

A retenir. Ici, l’alimentaire bouge constamment et offre beaucoup d’opportunités de carrière. « Quelqu’un d’attaché à son territoire pourra vraiment s’éclater », précise Jean-Claude Guillon, Président de l’ARIA.

Plus d’informations sur le site auvergnerhonealpes-alimentaire.com

 

Passe décisive de l’IFRIA Auvergne Rhône-Alpes

Et but ! L’Institut des Formations des Industries Agroalimentaires propose des cursus à celles et ceux qui souhaitent travailler dans le secteur. L’établissement est ouvert à tous, jusqu’à 29 ans. On s’y forme du CAP au Bac +3, aux métiers de la qualité, de la conduite de ligne automatisée, du contrôle... « Ici, l’agroalimentaire c’est le top. L’intérêt pour un jeune est de travailler aujourd’hui sur la viande, demain sur le lait, ensuite l’épicerie, et puis sur les fruits et légumes...de passer d’un niveau CAP à celui de directeur de site », explique Philippe De Francesco, le directeur de l’établissement.

Pour se faire une idée plus précise, rendez-vous sur le site de l’IFRIA Rhône-Alpes

 

Tir cadré de L’ENILV de la Roche-sur-Foron

Pleine lucarne ! Cet autre établissement présent sur le terrain du Mondial des Métiers est lui aussi venu parler de ses formations dans l’alimentaire. On peut notamment y suivre des apprentissages dans le domaine des industries laitières et des viandes. Ils mènent aux activités du commerces, des laboratoires, de la restauration. Leur point fort ? Ces cursus sont tournés vers le monde professionnel. « La pédagogie est concrète, très pratique, avec des ateliers, qui se déroulent tous les jours. Ils permettent d’acquérir des compétences et de s’insérer durablement dans les métiers », explique Hervé Bouloux, directeur de l’école.

Tentés par l’ENIL ?

 

Remontée de terrain auprès du Campus des Métiers

« Ce secteur, l’agroalimentaire est vivant, très diversifié, il y a beaucoup de possibilité d’évolution », explique Céline Arsac Directrice opérationnelle du Campus des Métiers et des Qualifications des Produits Agroalimentaires en Auvergne Rhône-Alpes. Quoi ? Ce réseau est notamment composé d’établissements de formation spécialisés dans les domaines de l’agriculture, l’agroalimentaire, l’hôtellerie et la restauration. Tous travaillent ensemble sur des actions métiers « Notre rôle est de promouvoir les formations, d’inciter les jeunes, entre autres, à se tourner vers ce secteur en manque de main-d’œuvre », ajoute Céline Arsac. N’hésitez pas à aller y faire un tour !

 

Prolongations, but en or des métiers de l’élevage et de la viande, Interbev

Le Mondial des Métiers leur a fait la part belle. Ce salon a aussi permis de comprendre en quoi consiste réellement aujourd’hui l’élevage, la mise sur le marché des animaux, la commercialisation, mais aussi la transformation des viandes. « Nous avons pour mission d’œuvrer pour la qualité des produits », évoque Christine Rousset, chargée de communication chez Interbev. « Actuellement, des opportunités sont nombreuses dans le domaine de la boucherie. La filière emploie environ 500 000 personnes. Dans tous les métiers, il existe des formations qualifiantes » ajoute Christine Rousset. Avis aux intéressé(e)s !

 

Juste avant le coup de sifflet final, on partage deux sites où il fait bon se former en Auvergne Rhône-Alpes
www.loireformation.fr et www.epl-saintgenislaval.fr.

#DeuxEtoiles !

Des conseils, des info, des bons plans sur les formations et les métiers de l’alimentaire ? Une adresse : www.alimetiers.com