Métier

Ma vie après mon apprentissage dans l’alimentaire, j’ai le choix !


30 août 2018

La fin d’un apprentissage dans l’alimentaire, c’est le début une belle aventure. De nombreuses portes s’ouvrent, quels que soient son projet et ses envies. Quelle option choisir ?

Se réinscrire en alternance

Remettre le couvert en alternance à l’issue d’un premier apprentissage est une des pistes envisageables. Elle convient à celles et ceux qui souhaitent compléter davantage leurs connaissances, affiner encore plus leur pratique, acquérir une spécialisation (l’entreprenariat par exemple), ou même partir à l’étranger (voir encadré à la fin de l’article).

#Conseils. Attention aux échéances. N’attendez pas le dernier moment pour vous lancer dans cette voie. Il vous faut choisir le bon BT, BMA, BP, MC..., préparer vos dossiers d’inscription et vous caler sur le nouveau rythme de formation.

Intégrer l’entreprise de son apprentissage

Votre apprentissage est couronné d’une proposition d’embauche, c’est royal ! Vous allez poursuivre votre carrière en terrain connu, à l’aise dans vos activités et avec la perspective de nouveaux challenges. Toutefois, avant de foncer tête baissée, prenez le temps d’étudier l’offre d’emploi que vous avez reçue. Il est important de bien saisir toutes les conditions de votre contrat, d’en discuter avec votre recruteur et vos proches. #Lecture

Trouver un emploi sur-mesure

Après un apprentissage dans l’alimentaire, on peut vite trouver un travail à son goût. N’attendez pas la fin de l’alternance pour mettre votre CV à jour. Inscrivez-y le diplôme que vous avez préparé et toutes les compétences acquises. Vous pouvez même postuler et décrocher des entretiens durant les dernières semaines de votre formation, si vous en avez envie.
Pour trouver des offres, une adresse : le site Alimétiers, rubrique « Trouver un emploi »

#Conseils. Privilégiez des candidatures de qualité, personnalisées à chaque entreprise aux envois en masse.
Créez-vous des opportunités ! Parlez de vos ambitions à votre entourage, vos collègues de CFA ou d’entreprise, vos profs. Certains vont sans doute soulever des idées à exploiter.

Continuez votre apprentissage à l’étranger.
C’est une option. Les apprentis peuvent aussi faire décoller leur carrière en allant voir du pays. Inscrit en alternance, il est possible d’intégrer le programme Erasmus +. C’est un bon moyen de compléter sa formation, en se frottant aux pratiques locales d’un pays d’Europe. La durée de l’immersion est variable, entre 2 semaines et 12 mois.