Métier

Les métiers transverses de l’alimentaire, késako ?


30 mai 2018

Ils sont dans l’ombre, indispensables, participent aussi à la qualité, aux goûts des produits. Qui ? Les professionnels transverses de l’alimentaire. Logistique, maintenance, QHRSE, on découvre trois d’entre eux.

 

L’art de la logistique : ne rien laisser au hasard

 

 

Laiterie Saint-Malo. Livraison du lait dans des camions-citernes.
©Xavier Remongin/Min.agri.fr

 

Dans la grande famille logistique, intéressons-nous à l’un de ses membres méconnus : l’approvisionneur. Un pro qui ne s’ennuie pas. Pour cause, il doit gérer ses stocks de matières premières, alimenter sa bibliothèque de fiches produit, contrôler ses flux, préparer ses commandes et ses approvisionnements. Bref, il fait en sorte que rien ne manque jamais. Ce métier s’exerce dans différents contextes, à savoir la grande distribution ou pour le compte de fabricants de l’industrie agroalimentaire.

Les perspectives d’évolution ? Acheteur puis responsable des achats.
Les diplômes nécessaires ? Bac pro logistique – BTS logistique.

 

La maintenance, la passion de la précision

 

 

Elèves dans un centre de formation sur l’agro-équipement. Poste de maintenance des matériaux agricoles.
©Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr

 

Dans ce domaine, on débute souvent en tant que technicien. On assure alors des opérations de dépannage, des réglages d’immenses ou de très petites machines, des installations de lignes de fabrication d’aliments, des fours, des cuves automatisées. Avec l’expérience, on anticipe même les éventuelles pannes et on sait quelle pièce changer en prévention. L’activité requiert des connaissances en matière des normes d’hygiène, de qualité et de sécurité.

Les perspectives d’évolution ? Chef d’équipe maintenance, puis responsable secteur maintenance.
Le diplôme nécessaire ? Un BTS Maintenance des systèmes de production.

QHRSE, plus durables les entreprises

 

 

Travaux pratiques sur l’analyse de station forestière et de la pédologie.
©Xavier Remongin/Min.agri.fr

 

Ce secteur regroupe un peu moins d’une dizaine de métiers dont le spécialiste environnement. Son rôle : il met en œuvre des séries d’actions qui permettent dans une entreprise d’identifier, de prévenir les impacts industriels sur l’environnement.
Il procède à différentes méthodes de mesures, de contrôles, au niveau des ressources. Il propose des projets d’améliorations durables.

Perspectives d’évolution ? Responsable QHRSE
Le diplôme nécessaire ? Licence pro management des organisations spécialité qualité, sécurité et environnement

 
Découvrez d’autres métiers de l’alimentaire transverses sur le site alimétiers alimetiers.com/decouvrir-nos-metiers