Métier

Découverte métier : Comment le maquettiste packaging cartonne ?


31 mars 2021

Ce métier va vous emballer. Stop les jeux de mots, on vous propose de découvrir un pro crucial de l’alimentaire, le maquettiste packaging.

C’est quoi un maquettiste packaging ?

Si vous entendez parler de styliste packaging, de designer emballage, de chargé de packaging, clairement, il est question du même profil.
Le maquettiste packaging conçoit notamment les emballages des produits alimentaires. Tout ce que l’on voit – les formes, les couleurs – dans les rayons des magasins, c’est lui. Avant d’aller plus loin sur son rôle, imaginons le monde sans lui. En réalité, tous les aliments seraient en vrac, très difficilement transportables, durement stockables. Donc, oui ce métier a du sens et va plus loin que quelques couleurs sur des sachets.

Il fait quoi le maquettiste packaging ?

C’est un travail créatif où l’on se creuse pas mal la tête, où l’on doit tenir compte de tout un tas de paramètres. En effet, dans l’alimentaire, le maquettiste packaging crée ses emballages selon les natures des produits, de contraintes de conservation. Entre un yaourt et des cacahuètes les précautions sanitaires sont différentes.
Ainsi, il choisit les matières et des formes de conditionnements suffisamment solides pour être transportés du lieu de fabrication, jusqu’aux rayons, puis dans les cuisines. Les packagings doivent parfois résister à des températures, être hermétiques, offrir la possibilité d’être placés au micro-ondes, ou pas. Ils doivent respecter des normes environnementales. Ils doivent prendre en compte des spécificités de fabrication, de coûts. Ils doivent se ranger facilement dans les supermarchés. Enfin, ils doivent donner envie, sortir du lot. Un paquet de contraintes, n’est-ce pas ?
Le maquettiste packaging travaille la plupart du temps sur des logiciels de création tels que photoshop ou illustrator. C’est à partir de là que ses emballages commencent à prendre forme en maquettes deux ou trois dimensions.
Pour ça, il ne part pas de zéro, il suit un cahier des charges.

Les compétences du maquettiste packaging

On l’a dit, le maquettiste packaging dans l’alimentaire (ou pas) est à l’aise sur toute une série de logiciels de création. Un savoir-faire qu’il conjugue à celui du design. C’est-à-dire à sa capacité d’appliquer des formes, des couleurs à une fonction et des usages.
Il connaît aussi toutes les phases de fabrication des packagings : du dessin de l’esquisse, à l’impression en passant par le façonnage.
Enfin, autre compétence qui lui est utile, lorsqu’il anime une équipe, est celle de manager.

Les savoir-être du maquettiste packaging

Vous l’aurez compris, maquettiste packaging est un métier où la créativité est un atout de taille. Ça l’aide pour trouver des réponses graphiques aux contraintes qui lui sont soumises.
Ceci étant, être organisé aussi est un gros plus. En effet, tout emballage à imaginer est un projet, où un ensemble d’étapes se succède. Il s’agit de les planifier, mieux encore, les suivre. Enfin, le dernier savoir-être à avoir est un bon relationnel. Ça aide pour vendre ses idées, faire des propositions, exposer ses projets à ceux qui les commandent.

On fait quelles études pour devenir maquettiste packaging ?

Un apprentissage, quelle question ! Un bac pro en communication visuelle est pourquoi pas envisageable. Il existe également des formations débouchant sur des diplômes supérieurs du BTS au Bac +5 en design graphique.

Des conseils, des informations, des bons plans sur les formations et les métiers de l’alimentaire ? Une adresse : www.alimetiers.com