Formation

Comment l’apprentissage innove : Expérimentation « 2+1 »


20 novembre 2019

Les expériences, vous aimez ? Venez, on file en observer une qui s’est déroulée dans la Région Bourgogne-Franche-Comté. Là-bas, le programme Expérimentation 2+1 a été testé dans des lycées pro, pendant l’année scolaire 2018-2019. Le concept, des élèves de Terminale bac pro classique ont adopté le rythme de l’apprentissage et ça a plutôt bien marché.

Le 2 de l’expérimentation 2+1

Pour comprendre l’expérience – c’est pas sorcier – mise en situation.
Si vous aviez été un des participants de l’Expérimentation 2+1, voici à quoi aurait ressemblé, en accéléré, votre scolarité en lycée professionnel. Vous auriez, tout d’abord fait votre 2nd. Normal. Vous auriez appris tout un tas de notions, enchaîné les cours techniques et généraux. Vous auriez découvert des matières. Vous vous seriez acclimatés petit à petit à la vie lycéenne. Et puis, vous seriez ensuite passés en 1ère. Vous auriez rempli alors davantage votre bagage de connaissances. Jusqu’ici, votre parcours aurait été identique à celui de milliers d’autres étudiants.

Le 1 de l’expérimentation 2+1

Là où il aurait pris une toute autre tournure avec 2+1, c’est en Terminale. Vous auriez été bien plus qu’un élève parmi les autres. Vous auriez intégré une entreprise et ses équipes. Vous seriez devenus un collaborateur à part entière, en apprentissage.
Qui dit apprentissage, dit rythme différent, environnement professionnel, missions, collègues... Vous auriez alterné les enseignements théoriques du programme avec la pratique. Une semaine sur deux vous l’auriez passée sur le terrain, à travailler sur des activités de votre branche. Bref, vous vous seriez formés à votre futur métier, en préparant votre diplôme. Et puis, vous auriez été rémunérés. Pas mal, non ?

Le déploiement

Onze établissements des académies de Besançon et de Dijon ont tenté l’expérience. Ils ont proposé 2+1 à leurs élèves inscrits dans quelques 24 filières. Sur la base du volontariat, plusieurs dizaines ont joué le jeu jusqu’au bout.
Et tout le mérite leur revient. En effet, ils se sont portés candidats à des offres d’apprentissage. Ils ont passé des entretiens. Et puis, ils se sont fait embaucher. Grâce à eux, l’expérimentation a été concrète, avec de la matière à observer.

Les résultats de l’opération 2+1

On fait le bilan ! A l’issue de l’année scolaire, 2+1 = retours positifs selon les retours publiés sur le site de l’académie de Besançon. En résumé, pour la plupart des participants, baigner dans une ambiance professionnelle, leur a fait beaucoup de bien. Une respiration ? Parmi ces élèves, il y en a certains à qui le programme a donné envie d’aller plus loin dans les études. Ils poursuivent en BTS, là où ils envisageaient intégrer le marché de l’emploi.
Pour la grande majorité, les épreuves du bac pro ont été décrochées avec succès, avec parfois des mentions à la clé. Beaucoup de parcours ont été ainsi sécurisés pour des lycéens, dont certains montraient des signes d’essoufflement, pour différentes raisons.
Cette expérimentation montre une nouvelle fois les aspects bénéfiques de pour les élèves en formation. Si l’aventure vous tente dans l’alimentaire, bienvenus, il y a forcément une place qui vous attend par ici.

Des conseils, des info, des bons plans sur les formations et les métiers de l’alimentaire ? Une adresse : www.alimetiers.com