Métier

Comment apprendre à entreprendre dans l’alimentaire avec le projet européen EntreComp Food ?


23 décembre 2020

L’agroalimentaire met davantage la gomme sur la question de l’entreprenariat. Le développement des compétences en la matière est une préoccupation du secteur. Lumière sur le projet européen EntreComp Food. Le quoi ? Alimétiers vous en parle.

Les opportunités de l’agroalimentaire
On ne va pas se voiler la face, le marché de l’emploi en France est encore plus tendu en ce moment avec la crise sanitaire. La conséquence pour les plus jeunes ? Sans surprise, leur insertion professionnelle s’annonce plus délicate.
Ceci étant, des opportunités existent. Où ? Dans l’agroalimentaire. Dans le contexte actuel, au-delà d’être un secteur essentiel, il reste un excellent terrain d’innovation où les entrepreneurs sont les bienvenus.
Cette dimension est même favorisée à l’échelle européenne avec le projet EntreComp Food. Décryptage : « Entre » pour entreprenariat et « Comp » pour compétences.
Ce programme prévoit d’améliorer l’attractivité des activités de l’alimentaire. C’est-à-dire, faire en sorte que plus de personnes se tournent vers cette industrie. Pour y parvenir, EntreComp Food se penche sur les formations du secteur et vise à les adapter aux actuels et futurs besoins du marché.

Moderniser les formations de l’alimentaire
Des associations professionnelles de l’agroalimentaire ont été invitées à déployer cette mise à jour sur le terrain. Trois pays ont commencé à y prendre part en preums, dont la France. Leur mission : créer des Communautés Collaboratives de pratiques. On dit CoCos. Une sorte de laboratoire où différents acteurs – des écoles, des entreprises, des experts – échangent, proposent solutions et actions. Celles attendues au final sont des contenus de formation qui donnent envie à des jeunes et des entrepreneurs de s’investir dans l’alimentaire.

La CoCo française
En France, l’ANIA, l’Association nationale de l’industrie alimentaire, a annoncé fin 2020 le lancement de sa Communauté Collaborative Entrepreneuriat. Elle réunit ainsi des représentants de startups, d’universités, d’entreprises privées de toutes tailles, de pôles de compétitivité et d’organismes de financement.
C’est parti. Leur première réunion s’est déroulée en novembre 2020, à revoir ici. Ces échanges à distance ont permis de dresser un premier état des lieux des compétences entrepreneuriales nécessaires en priorité pour le secteur. Et puis, ce rendez-vous a aussi été l’occasion de proposer des outils et des moyens permettant d’acquérir convenablement ces savoir-faire en question. La suite ? « De ces échanges émergeront des groupes de travail, des sessions de coaching, des webinaires dédiés, des actions et outils concrets adaptés au monde d’aujourd’hui et qui répondent aux attentes des entreprises. Nous vous attendons nombreux pour travailler ensemble à la formation des entrepreneurs qui créeront l’alimentation française de demain », explique Catherine Chapalain, Directrice Générale de l’ANIA.

Envie de prendre part à la CoCo de l’Ania ? Ça peut être une bonne idée si vous avez un projet entrepreneurial dans l’agroalimentaire, pour être au courant d’actualités et d’opportunités ou pour soutenir le secteur.
Vous pouvez rejoindre la communauté grâce au formulaire disponible ici.

Des conseils, des informations, des bons plans sur les formations et les métiers de l’alimentaire ? Une adresse : www.alimetiers.com