Région

5 bonnes raisons de se former à l’alimentaire en Centre-Val de Loire


26 mai 2018

En plein cœur du pays, le Centre-Val de Loire est un carrefour pour le secteur de l’alimentaire. Pourquoi est-il judicieux d’y réaliser son alternance ? Explications.

 

Tout y pousse !

De la Beauce, à la Sologne, en passant par le Loiret, l’agriculture régionale rime avec diversité. La relève est ici la bienvenue et plus précisément dans les cultures de céréales, de betteraves sucrières, de pommes de terre, de légumes de plein champ... Les nouveaux talents ont aussi leur place dans l’industrie des viandes – le premier secteur agroalimentaire local – et les élevages bovins ou caprins.

 

L’âme du terroir

Les acteurs de l’alimentaire sont indispensables à l’économie locale. Ils pèsent 3 200 millions de chiffre d’affaires. C’est sans compter sur les professionnels de l’artisanat commercial dont le travail génère 478 millions de CA

(Source : DRAAF Centre-Val de Loire – Panorama des industries agroalimentaires – 2016).

 

Goût de qualité

Du côté des produits, la liste de leur distinction est assez longue. Il n’y a pas moins de 5 AOP pour des fromages de chèvres, 88 % des vins. Les AOC sont aussi nombreuses dans le domaine vinicole. C’est de cas de grands noms comme Chinon, Vouvray, Sancerre, Saint-Nicolas de Bourguei...

 

De bons spots où apprendre

L’offre d’apprentissages assez vaste. Dans le Centre-Val de Loire, on peut se former à la production végétale, à l’analyse agricole biologique et biotechnologique, aux agrosciences et bien sûr aux activités plus traditionnelles : l’art culinaire, la boucherie-charcuterie-traiteur, la boulangerie-pâtisserie...
Où ? Dans l’un des 6 CFA centres de formation d’apprentis du réseau CFALIM. Guettez les portes ouvertes dans l’agenda !
 
– CFA CM/CCI 18
– CFA DE LA CMA DE L’INDRE
– CFA DE LA CMA DE LOIR-ET-CHER
– CFA EPLEFPA CHARTRES
– CFA INTERPRO. D’EURE-ET-LOIR
– CFA INTERPRO. DU LOIRET

 

Déjà dans le futur

En local, l’innovation est un des moteurs du secteur. Food Val de Loire en est l’exemple. Ce dispositif s’adresse aux entrepreneurs et startupeurs. Il anticipe les mutations, développe des activités, favorise la coopération entre les entreprises. Plus de détails sur leur site.