Les métiers de l’alimentation vus par les jeunes / Résultat baromètre Harris Interactive

  • Archives
Mardi 21 mars 2017

Les métiers du secteur alimentaire vus par les jeunes :

Une vision plutôt positive mais un manque d’intérêt pour y travailler,

selon le baromètre Alimétiers realisé par Harris Interactive

Alors que le taux de chômage des jeunes atteint plus de 25% en France, les secteurs d’activité qui recrutent de manière constante sont peu nombreux. C’est pourtant le cas du secteur alimentaire qui fort de 720 000 salariés propose chaque année plus de 60 000 postes sur tout le territoire français avec plus de 80 métiers accessibles du CAP au Bac +5 au sein des industries alimentaires, de l’artisanat alimentaire et des coopératives agricoles.

Pourquoi les emplois du secteur ne sont-ils pas pourvus notamment par les jeunes ?

C’est pour tenter de répondre à cette question qu’Opcalim a sollicité l’institut d’études Harris Interactive pour réaliser un baromètre d’attractivité des métiers et des formations du secteur alimentaire auprès des jeunes.

Les principaux enseignements de la première édition du baromètre Alimétiers

Près de 6 jeunes sur 10 (58%) disent avoir une bonne image du secteur alimentaire.

– Cette image positive est notamment liée à la vision de métiers majoritairement considérés comme socialement utiles, ouverts à l’international, diversifiés et créateurs d’emploi. Cette image est toutefois contrastée, car ces métiers sont également perçus comme stressants, mal payés, et peu valorisés au sein de la société.

– Néanmoins, le secteur alimentaire manque d’attractivité auprès des jeunes de 14 à 25 ans : moins d’un tiers d’entre eux (30%) déclarent qu’ils aimeraient y travailler, et seuls certains types de métiers (R&D, marketing /vente) attirent une majorité d’entre eux.

– La majorité des jeunes de 14 à 25 ans se disent plutôt mal informés sur les métiers du secteur alimentaire (59%), et plus encore sur les formations qui y mènent (65%), même s’ils se montrent conscients de la diversité importante de métiers et d’entreprises dans ce secteur.

– Les jeunes ont cependant une vision plutôt positive des perspectives actuelles d’emploi dans le secteur alimentaire, estimant majoritairement que ce secteur propose des métiers qui leurs sont ouverts et qu’il est plutôt facile aujourd’hui de trouver un travail dans ce secteur quand on y a été formé.

– Enfin, 54% des jeunes déclarent qu’ils conseilleraient à un ami de se former dans le secteur alimentaire et seuls 39% des parents d’enfants de moins de 25 ans conseilleraient à leurs enfants de le faire.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger l’infographie